Maison de Saké Daishichi Maison de Saké Daishichi Maison de Saké Daishichi

Le parc à thèmes Daishichi

| Partageons quelques secrets de la méthode Kimoto | Le polissage du riz ultra-plat |
| Visite de la brasserie de saké | Une chai^ne d’embouteillage de nouvelle génération |

Tour par la brasserie

Préparation du kôji

Le riz cuit à la vapeur est partiellement refroidi, puis emporté dans la salle du kôji dès que la température et l’humidité sont équilibrées. (Cette étape est appelée hikikomi.) Le riz est étalé sur un châssis, appelé toko. Là, on le laisse refroidir encore ; cette opération est appelée te-ire. Puis, les spores de la moisissure kôji (servant de culture de départ) sont saupoudrées de façon régulière sur toute la surface du riz. Dès que les spores ont atteint un certain point de développement, l’ensemble est placé dans des petites boîtes en bois de cèdre. La température et l’humidité sont alors soigneusement contrôlées afin que le kôji se développe. La croissance de la moisissure kôji s’accompagne d’une production d’enzymes variés ; le kôji est essentiellement une réserve d’enzymes. Le processus complet prend 48 heures.


Le kôji de Daishichi, tant pour le saké ordinaire que pour le saké de première qualité, est entièrement fabriqué à la main. Nous disposons de quatre salles distinctes pour le kôji afin de créer un environnement parfait pour nos quatre variétés : moto-kôji, soe-kôji, naka-kôji et tome-kôji. Nous sommes la seule brasserie de saké au Japon qui se préoccupe à ce point de la qualité, sans aucune concession.




FAQ

Maison de Saké Daishichi
1-66 Takeda, Nihonmatsu,
Fukushima 964-0902, JAPAN
FAX: +81 243-23-0008
E-mail:info@daishichi.com

Nous acceptons vos demandes de renseignements en anglais ou en japonais.